Consommation : La DCI apporte des précisions sur le riz parfumé de la marque Royal Umbrella

La Direction du commerce intérieur a apporté des précisions sur une vidéo largement partagée via les réseaux sociaux et qui a fait état d’une suspicion sur la présence de plastique dans des lots de riz parfumé de la marque Royal Umbrella. Dans un communiqué publié par la DCI, Oumar Diallo a tenu à démentir ces propos et affirme que les faits se sont déroulés dans un pays africain où ledit riz a été interdit de vente.

« Par précaution et conformément à sa mission de protection des consommateurs, la Direction du Commerce intérieur (DCI) a pris les actes conservatoires suivants : une saisie des quantités de riz de la marque citée supra détenues dans les magasins de l’importateur. Des prélèvements d’échantillons représentatifs du lot saisi, transmis à des laboratoires de la place, notamment le Laboratoire national d’Analyse et de Contrôle (LANAC), aux fins d’analyses pour établir la présence ou non de corps étrangers (plastique) et l’aptitude du riz précité à la consommation humaine », a précisé la DCI dans ce communiqué.

Selon le directeur Oumar Diallo, les analyses effectuées ne révèlent pas la présence de corps étrangers dans les échantillons prélevés « Ces résultats confortent le certificat phytosanitaire délivré par le fournisseur et les contrôles préalables d’usage, attestant de l’aptitude à la consommation du produit, avant son introduction sur le marché ».

La Direction du Commerce Intérieur rappelle, conformément à sa mission de veille et de sécurité sanitaire des aliments, que toutes les dispositions sont prises pour assurer la mise sur le marché sénégalais de produits sains et conformes aux normes en vigueur.

Djibril DEME

Please follow and like us:
Pin Share
CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )
La une
Direct
Replay
Search
%d blogueurs aiment cette page :