Déclaration de presse du Magui Pastef du département de Keur Massar

Le Mouvement des patriotes du troisième âge de Keur Massar, communément appelé « Magui Pastef » a tenu ce jeudi, un point de presse pour s’adresser au président de la République Monsieur Macky SALL. Le Magui Pastef de Keur Massar, mené par son vice-coordonnateur, exige au président de l’Apr à renoncer au troisième mandat, à supprimer le parrainage et à classer non-lieu l’affaire «Sweet beauté». Il réclame également la libération des «détenus politiques» et exige une lumière sur le rapport de la Cour des comptes concernant la gestion des fonds de riposte et de solidarité de la Covid-19.

C’est à travers une lettre ouverte que le Magui Pastef du département de Keur Massar a déversé toute sa colère envers le président de la république Macky SALL et son gouvernement.

Face à la presse, le vice-coordonnateur du Magui Pastef de Keur Massar, Monsieur Ibrahima Diedhiou a dénoncé avec fermeté la volonté de Macky SALL à vouloir briguer un autre mandat. Selon lui, cette candidature serait illégitime « Monsieur le président, nous vous demandons sinon nous exigeons à ce que vous renonciez au culte du troisième mandat. Rien ni personne dotée de bon sens et d’une foi pure ne pourrait ou ne devrait le rendre légitime », martèle Ibrahima Diedhiou avant d’évoquer la question du parrainage qu’il définit comme un système d’élimination des adversaires politiques et qui doit être supprimé « Ce système n’exprime nullement la démocratie. Il remet en cause la légitimité du président parce que lui permettant de choisir ses adversaires, une opportunité qui est à l’antipode du mérite ».

Le Magui Pastef toujours dans sa lettre ouverte a dénoncé un complot contre son leader Ousmane Sonko dans le dossier l’opposant à Adji SARR. A en croire Ibrahima Diedhiou, l’affaire Sweet beauté ne serait qu’une mise en scène orchestrée par le président Macky SALL et son gouvernement dans l’unique but de nuire ou de détruire politiquement l’actuel maire de Ziguinchor. « Nous savons que c’est un complot pour essayer d’éliminer politiquement le Président Sonko, ce que nous n’accepterons jamais, jamais », soutient-il.

En ce qui concerne les arrestations des militants patriotes, les anciens du Pastef réclament la libération sans condition des «détenus politiques». « Nous réclamons sans condition la libération des détenus politiques. La liberté est sacrée. On ne joue pas avec. Nous supposons qu’il est plus logique de tirer au clair le rapport de la cour des comptes et d’en découdre avec ceux qui sont indexés que de s’opposer à la volonté divine en cherchant la bête chez Ousmane Sonko ».

Après avoir déploré par ailleurs la gestion nébuleuse du régime de Macky SaLL, l’insécurité à laquelle font face les populations sénégalaises et la cherté de la vie, le dernier mouvement né du parti Pastef Les Patriotes a voulu attirer l’attention du chef de l’Etat Macky SALL sur le rapport de la Cour des comptes concernant la gestion des fonds force Covid-19.

Le Magui Pastef estime que les révélations de la Cour des comptes concernant les fonds de riposte méritent d’être étudiées et exige une mise en lumière sur cette affaire. « Au lieu de naviguer dans ces eaux troubles, mettez un terme à l’impunité favorisant les voleurs de la République, les multiplicateurs de faux billets, les falsificateurs de passeport diplomatiques. A cela s’ajoutent ceux qui ont détourné l’enveloppe de mille milliards destinée à la lutte contre le Covid-19. On suppose qu’au moment où l’on demandait aux Sénégalais de rester chez eux, c’était pour des séries de vols organisés ».

Pour clôturer la séance, le Magui Pastef a tenu à inviter le peuple sénégalais au concert de casseroles prévu le 31 décembre à 20 heures précises.

Djibril DEME

Please follow and like us:
Pin Share
CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )
La une
Direct
Replay
Search
%d blogueurs aiment cette page :