Interpellation, isolement, interdiction de sortie : Ousmane Sonko dénonce et réitère son appel à la résistance

Appréhendé dimanche par la gendarmerie et conduit dans son domicile, Ousmane Sonko est revenu hier sur le film de son interpellation par les forces de l’orde. Le leader de Pastef dénonce la “violation de ses droits” et réitère son appel à la résistance face au régime de Macky Sall.

« Les gendarmes qui ont intercepté mon véhicule l’ont fouillé systématiquement devant nous et y ont trouvé et illégalement confisqué : mon sac contenant mon arme et l’autorisation de port d’arme y afférente; 4 téléphones portables lui appartenant, dont 2 que je n’utilise pas encore; mon ordinateur portable; mes habits; de l’argent; entre autres », a informé Ousmane Sonko.

Pour lui, Dieu Seul sait ce que le régime est capable d’introduire dans ses biens « illégalement saisis » ainsi que d’autres effets personnels contenus dans (son) sac de voyage et (qu’il) dégage toute responsabilité par rapport à cela.

« Après nous avoir mis séparément dans des véhicules, ils ont conduit le mien jusqu’à Kaolack pour revenir dire ensuite qu’ils y ont trouvé une seconde arme à feu, à laquelle Antoine Diome a fait allusion dans sa sortie. Énième forfaiture d’un ministre de l’Intérieur, habitué de la contrefaçon même de rapports d’autopsie », a dénoncé Ousmane Sonko.

Pour faire face à ce “forfaiture”, le leader de l’opposition a réitéré son appel à la résistance « J’appelle toutes les populations à demeurer mobilisées et debout contre la dictature de Macky Sall. Que la résistance constitutionelle s’intensifie partout afin de recouvrer notre démocratie. Levons-nous et faisons face à Macky Sall et à ses sbires », lance-t-il à ses militants.

Djibril DEME

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (1 )
La une
Direct
Replay
Search