Message à la nation de Son Excellence le Président de la République Macky SALL, Samedi 31 décembre 2022

Comme le veut la tradition, le président de la République, Macky Sall s’est adressé à la nation à l’occasion de ce 31 décembre 2022. Dans son message à la nation le chef de l’Etat est revenu sur les plus grandes réalisations de cette année et indique que l’année 2023 se présente sous une meilleure auspice. Voici les grands axes de son discours.

LE RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES :

Dans son message à la nation, le chef de l’Etat Macky SALL a assuré que l’exploitation du rapport de la Cour des comptes sur la gestion financière de la pandémie de COVID-19 va suivre son cours conformément aux dispositions de la loi. « Dans le même esprit de bonne gouvernance des affaires publiques, l’exploitation du rapport de la Cour des comptes sur la gestion financière de la pandémie de COVID-19 suivra son cours conformément aux dispositions légales et réglementaires en la matière », souligne-t-il.

AGRICULTURE :

Dans le secteur agricole, le président de la République opte pour une souveraineté alimentaire. « Le combat pour la souveraineté alimentaire reste un objectif de premier plan », a-t-il assuré, samedi soir, dans son discours à la nation, à l’occasion du nouvel an.

En trois ans, le budget de la campagne agricole a doublé, selon le président Macky Sall, passant de 40 milliards de FCFA en 2019 à plus de 80 milliards en 2022, pour soutenir les producteurs en semences, engrais et matériels agricoles.

PROTECTION SOCIALE :

Le chef de l’Etat promet que l’effort de protection sociale sera renforcé en 2023. «L’effort de protection sociale sera renforcé en 2023 avec la mobilisation de plus de 450 milliards au titre des subventions des produits alimentaires et énergétiques», a-t-il annoncé dans son message à la nation.

Le président Sall a précisé que les subventions concernant le carburant et l’électricité seront cependant ajustées et mieux ciblées en faveur des couches sociales les plus nécessiteuses.
 

En outre, a-t-il annoncé, les bourses de sécurité familiale seront portées de 25 000 FCFA à 35 000 FCFA par trimestre et élargies à de nouveaux bénéficiaires sur la base de critères de vulnérabilité.

INFRASTRUCTURES :

Le chef de l’Etat, Macky Sall a annoncé la poursuite des chantiers d’infrastructures en 2023, en dépit de la crise mondiale. «En dépit de la crise, nous poursuivons résolument nos chantiers d’infrastructures, parce qu’il ne peut y avoir d’émergence sans infrastructures de base» lance-t-il.

Le président Sall a rappelé que cette année, le Sénégal a achevé des projets emblématiques, comme la première phase du Train express régional (TER), le stade Abdoulaye Wade de Diamniadio, le pont Nelson Mandela de Foundiougne (Fatick).

Il a cité aussi le pont de Marsassoum (Sédhiou), l’autopont de Keur Massar, les axes routiers Tambacounda-Goudiry-Kidira, et Louga-Dahra, entre autres.

Il a également cité le Programme de connectivité des zones de production agricole, dans les régions de Kaffrine, Kaolack et Thiès, dont le montage financier est, dit-il, bouclé, ainsi que le Programme spécial de désenclavement. « Un vaste chantier quinquennal qui a déjà démarré pour réaliser 2850 Km de routes, ainsi que des ouvrages d’art en milieu rural et urbain. A terme, ce Programme mobilisera 60 entreprises nationales et générera 50.000 emplois », a expliqué le président Sall.

Il y a aussi, poursuit-il, les projets spécifiques d’équité territoriale exécutés par le PUDC, le PUMA et le PROMOVILLES, pour un maillage complet du pays en routes bitumées, pistes carrossables, infrastructures hydrauliques et électriques.

«Ce sont tous ces efforts qui ont hissé notre pays à la 8e place du classement Global economy des meilleurs réseaux routiers et autoroutiers d’Afrique, sur 38 pays évalués», a relevé le chef de l’Etat.

ÉDUCATION : Il faut continuer à investir

Selon Macky sall, l’Etat continue d’investir plus de 25% du budget national dans l’éducation et la formation. «Les acquis récents (enregistrés dans ce domaine par le Sénégal) le prouvent à suffisance avec l’inauguration de l’Université Amadou Mahtar Mbow, le démarrage des classes préparatoires aux grandes écoles et la finalisation des travaux de construction de l’Université El hadji Ibrahima Niasse».

Le président de la République a aussi cité le renforcement des capacités de l’Université Virtuelle du Sénégal, avec la construction en cours de 46 Espaces Numériques Ouverts, le démarrage des enseignements du campus franco-sénégalais, ainsi que la création des Universités Souleymane Niang de Matam, et Sénégal oriental de Tambacounda, dont les coordonnateurs de projets sont déjà nommés.

S’y ajoutent la mobilisation de 52 milliards pour la modernisation des équipements scientifiques de nos universités, l’amélioration de la pension de retraite du Personnel enseignant et de recherche et l’augmentation des avantages accordés aux personnels administratifs, technique et de service.

«Malgré nos contraintes et nos limites, nous devons être fiers de notre système universitaire, au regard des performances de l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar, récemment classée 1ere université francophone d’Afrique, et des excellents résultats de nos candidats au dernier Concours d’Agrégation du CAMES en Sciences de la Santé», a souligné Macky Sall. Il a fait observer qu’à travers le monde, «des compatriotes et ressortissants d’autres nationalités formés à l’université sénégalaise excellent dans tous les domaines de l’activité humaine, y compris les plus pointus».

«Tout cela montre que nous devons continuer à investir dans l’école, parce que c’est opportun et productif», a-t-il assené, avant d’insister pour « l’exécution diligente » du projet de construction, à compter de 2023, de 22 lycées et collèges dans les régions de Dakar, Thiès, Kaolack, Kaffrine et Sédhiou.

Il dit également attendre la même chose de la mise en œuvre du Programme d’urgence de réhabilitation de plusieurs lycées historiques, notamment Blaise Diagne, Seydina Limamou Laye, Seydou Nourou Tall et John Fitzgerald Kennedy de Dakar.

Le président Sall a également cité, dans le même lot, les lycées El Hadji Malick Sy de Thiès, El Hadj Oumar Foutyou Tall et Charles de Gaulle de Saint Louis, ainsi que les lycées Valdiodio Ndiaye de Kaolack et Djignabo de Ziguinchor. 

Le chef de l’Etat Macky Sall a aussi annoncé avoir décidé d’allouer au système éducatif représenté par les écoles coraniques (Dahras) 20% des fonds de dotation, afin de pérenniser leur prise en charge concertée, alliant tradition et modernité.

MINES ET ÉNERGIE : Macky Sall réaffirme l’ambition de performance du Sénégal

Le président de la République a réaffirmé dans son message à la nation, « l’ambition de performance » du Sénégal dans les secteurs des mines et de l’énergie, conformément à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE).

«Nous avons la même ambition de performance pour les secteurs stratégiques des mines et de l’énergie conformément à nos engagements au titre de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE)», a-t-il dit.

Il a souligné que le Conseil d’administration de l’ITIE a reconnu en octobre dernier que le Sénégal a atteint un score très élevé dans la mise en œuvre de l’ITIE suite à sa seconde validation, avec la mise en ligne transparente des contrats miniers, pétroliers et gaziers, tous accessibles au grand public.

Dans cette optique, il a annoncé de « bonnes perspectives » dans le secteur de l’énergie, se félicitant de la bonne exécution des projets pétroliers et gaziers. « Je suis heureux d’annoncer que de bonnes perspectives sont devant nous pour réaliser au plus vite l’accès universel à l’électricité », a-t-il déclaré.

De même, il a indiqué que «les travaux du projet pétrolier Sangomar, et du projet gazier GTA, que le Sénégal partage avec la Mauritanie, sont exécutés respectivement à 71% et 85%, avec la participation d’entreprises et de main d’œuvre sénégalaises, donnant plein effet à notre politique de contenu local».

«Dans la perspective de nos premières productions en 2023, notre pays a adhéré en novembre dernier à l’Organisation des pays africains producteurs de pétrole afin de défendre ses intérêts dans le cadre de la solidarité africaine», a rappelé le président de la République dans son discours.

Il a par ailleurs signalé que SENELEC, société nationale d’électricité, a renforcé ses capacités avec la mise en service de la centrale électrique de Malicounda, ce qui s’ajoute à « notre quote-part de 33% dans la centrale hydroélectrique de Gouina ».
 

«A cela s’ajoutent le nouveau programme d’installation de 115 000 lampadaires solaires, prioritairement dans les communes non bénéficiaires de la première phase, et l’électrification de 2000 villages au titre de la phase 2 du PUDC», a précisé Macky Sall.

HYDRAULIQUE, ASSAINISSEMENT

Le président de la République, Macky Sall, a annoncé avoir demandé au gouvernement de renforcer la politique des « branchements sociaux » au réseau hydraulique, en vue de soutenir les couches vulnérables en milieu urbain et rural.

«Pour un Sénégal de tous, un Sénégal pour tous, et parce que l’eau est un minimum vital, je tiens particulièrement à ce que chaque famille, quelle que soit la modestie de ses moyens, puisse accéder à l’eau potable», a-t-il notamment souligné dans son message à la nation, à l’occasion de cet nouvel an.

Selon le président Sall, tout comme l’électricité, l’eau et l’assainissement restent au cœur de ses priorités.

«Comme promis, nous avons satisfait cette année une vieille doléance avec la réalisation du Projet d’alimentation en eau potable des îles de la Basse Casamance. De même, les travaux de la première phase de l’usine de dessalement d’eau de mer des Mamelles ont démarré», a rappelé Macky Sall.

Le chef de l’Etat a par ailleurs annoncé le lancement, en 2023, du projet d’exploitation des eaux de surface du bassin de Nanisa Bolong, dans le département de Koungheul (centre-sud), « soit 46 millions de m3 par an, pour mettre en valeur 12.000 hectares et arrêter l’avancée des eaux salées ».

Dans le domaine de l’assainissement, il a signalé que « d’importants chantiers sont en cours » de mise en œuvre, dont celui concernant la finalisation des travaux de renforcement des capacités de la station de Cambérène, à Dakar.

De même, a ajouté le chef de l’Etat, «un financement de 156 milliards FCFA sera également mobilisé pour la première phase de l’ambitieux Projet de renforcement de la résilience des écosystèmes du Ferlo (PREFERLO), qui consiste à transférer 680 millions m3 par an du lac de Guiers vers la zone du Ferlo, sur un linéaire de 214 km, entre Keur Momar Sarr et Ranérou».

Il a aussi cité le lancement du projet de renouvellement du collecteur Hann-Fann, pour régler une vieille préoccupation des communes de Hann, Fann-Point E-Amitié, Grand Dakar, Biscuiterie, Mermoz-Sacré-Cœur, Sicap Liberté, Dieupeul-Derklé, Grand Yoff et des HLM.

Macky Sall a en outre évoqué «La poursuite du Programme d’assainissement des villes de Dakar, Kaolack, Louga, Matam, Pikine, Rufisque, Tambacounda, Saint-Louis, Tivaouane et Touba».

SANTÉ :

En ce qui concerne la santé, le président de la République, assurant que le gouvernement reste engagé sur le front de la santé pour tous a indiqué avoir demandé « une digitalisation intégrale du système » sanitaire et la mise en place de contrats de performance pour les hôpitaux, parallèlement aux investissements engagés dans ce secteur.

«Le gouvernement reste également engagé sur le front de la santé pour tous. Ainsi, après les inaugurations des hôpitaux de Sédhiou, Kaffrine, Kédougou, Touba et Agnam, d’autres chantiers d’établissements publics de santé sont en cours à Tivaouane, Ourossogui et Saint-Louis», a annoncé Macky Sall dans son message à la nation de ce 31 décembre 2022.

A ce titre, signale-t-il, «Les travaux de la polyclinique de l’hôpital Principal se poursuivent, de même que la construction de l’hôpital Aristide Le Dantec et celle du Centre national d’oncologie de Diamniadio pour le traitement du cancer».

«Mais en même temps que nous investissons dans les structures de santé et leurs ressources humaines, il nous faut impérativement réformer et améliorer la gouvernance du secteur, afin de la rendre plus efficace et plus transparente», poursuit-t-il.

Enfin, dans son message à la nation à l’occasion de cet nouvel an, le président de la République Macky SALL a annoncé avoir demandé une digitalisation intégrale du système, la mise en place de contrats de performance pour les hôpitaux, et la révision de la Convention hospitalo-universitaire.

Djibril DEME & Ngoné GUEYE

Please follow and like us:
Pin Share
CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )
La une
Direct
Replay
Search
%d blogueurs aiment cette page :