Morts dans les manifestations : BBY annonce une plainte contre Ousmane Sonko et Pastef pour « complot d’assassinat »

Les leaders de la coalition Benno Bokk Yaakar (BBY) ont annoncé une plainte contre Ousmane Sonko et le parti Pastef devant les juridictions nationales et internationales pour « complot d’assassinat », après les morts enregistrés lors des manifestations de ces derniers jours. Ce, lors d’une conférence de presse tenu ce mardi, dans le but d’apporter la réplique à Ousmane Sonko.

« Le Sénégal vient encore une fois d’être endeuillé par la perte cruelle de plusieurs jeunes gens à l’occasion des scènes de violence qui ont émaillé la journée du 16 mars 2023 et celle subséquente », a dit Boubacar Diassy, membre de la coalition Benno Bokk Yaakar et porte-parole du jour.

« Les grotesques mises en scène, les comédies fantasques, et les manipulations qui ont frappé notre pays sur la scène internationale du fait des appels à la violence d’un opposant irresponsable et de son refus de faire face à la justice dans le cadre du procès l’opposant à Mame Mbaye Niang ne sauraient rester impuni », a-t-il ajouté.

Selon lui, c’est juste avoir fait son « réquisitoire politique qu’il s’est plaint des maladies imaginaires et inventées d’une tentative d’assassinat farfelue et pas un mot de compassion sur les morts du fait de ses appels répétés à la violence ni sur les blessés ni sur les destructions de bien ».

Benno Bokk Yaakar rend un hommage posthume à Mouhamadou Ly dit Daouda Fall. « Ce jeune de la Médina n’a fait que défendre la Mairie dans laquelle il travaille et est mort assassiné sous les coups des nervis de Sonko et Pastef ».

La coalition au pouvoir annonce une plainte contre Ousmane Sonko et Pastef. « Mouhamadou Ly et Mamadou Korka Ba ne seront pas morts pour rien. La Coalition a décidé par ailleurs de saisir les juridictions nationales et internationales d’une plainte contre le sieur Sonko et le parti Pastef pour complot d’assassinat et de mener de caractère insurrectionnelle et terroriste ».

La coalition Benno Bokk Yaakar dit assumer sa « responsabilité politique d’être du côté des populations pour faire face à toute tentative d’agression de la part de groupuscules qui ont fini de monter leur nature violente ».

Djibril DEME

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )
La une
Direct
Replay
Search