Rapport Cour des comptes : plus de 100 plaintes collectives déposées ce lundi

Le collectif « Sunu’y milyaar du rées », a déposé ce lundi 6 février, plus de 100 plaintes auprès du Procureur de la République au palais de justice de Dakar. Ce, après le manque de réactivité du gouvernement pour statuer sur les personnes qui sont mêlées de près ou de loin à la gestion du fond Covid-19. À la sortie des dépôts, le collectif qui a fait face à la presse, assure qu’il n’arrêtera pas ses actions tant que le procureur ne posera pas d’actes symboliques, comme « suspendre de leurs fonctions les personnes qui sont citées ».

« Nous sortons du bureau du procureur. Deux catégories de plaintes ont été déposées au nom du peuple sénégalais qui pense que le rapport de la Cour des comptes et les recommandations qui ont été faites au gouvernement ne finissent pas leur course sous le coude du président de la République ou bien dans les tiroirs du procureur de la République. Plus de 110 plaintes ont été déposées », informe Alioune Sané.

Selon ce dernier, il y a une rupture de confiance entre la justice et la population, par conséquent, le collectif reste sceptique concernant l’acte du Procureur qui a actionné la Division des investigations criminelles (Dic) ce lundi, pour l’ouverture d’une enquête sur l’affaire des conclusions du rapport de la Cour des comptes. 

« Le premier acte qui aurait dû être posé, c’est des mesures administratives, qui feront que tous ceux qui sont mis en cause dans ce rapport soient suspendus de leurs fonctions, mais cela n’a pas été fait. Donc nous n’accepterons pas qu’on nous jette de la poudre aux yeux. Nous allons continuer d’être vigilant sur cette lutte, parce qu’il n’est pas question que ce rapport de la cours des comptes connaisse le même destin que tous les autres rapports qui dorment dans des tiroirs. Nous sommes déterminés pour que ce qui doit être fait se fasse. Mais aussi pour que la justice pour une fois fasse son travail. Nous voulons que ceux qui doivent être arrêtés le soient même si ce sont des ministres et qu’on ne jette pas tout sur le dos des fonctionnaires », argue M. Sané.

Poursuivant, il souligne que si le Procureur était sincère dans sa démarche, il aurait tout de suite ouvert une enquête. « Mais il a attendu que le peuple Sénégalais entame et engage le combat pour que cette affaire soit tiré au clair de manière judiciaire, qu’il attende que cette initiative de plaintes populaires soit lancé pour aujourd’hui faire un communiqué en disant qu’une enquête se faite », fustige Alioune Sané.

Le dépôt de plaintes s’est passé sans incidents sous la supervision des forces de l’ordre qui ont encadré les alentours du tribunal de Dakar.

Please follow and like us:
Pin Share
CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (1 )
La une
Direct
Replay
Search
%d blogueurs aiment cette page :