Sonko sur son extraction forcée : « (…) Pour qu’on ne me tire pas dessus »

Le Leader de Pastef, Ousmane Sonko a livré sa version sur les échauffourées survenus jeudi dernier, sur la corniche de Dakar et son extraction forcée par les forces de l’ordre. Il affirme que les policiers ont procédé ainsi pour déjouer un guet-apens orchestré selon lui, par des milices de Macky Sall armés de lacrymogènes et fusils.

« Ce qui s’est passé à la Corniche, il y avait des milices de Macky Sall armés de grenades lacrymogènes et fusils que les policiers n’osaient pas interpeller. Raison pour laquelle les policiers m’ont mis dans leur fourgon blindé pour qu’on ne me tire pas dessus. C’est une honte pour le Sénégal. Et je mets en garde Macky Sall, s’il touche un des leaders de Yewwi, le peuple va le sortir du palais et va le traîner dehors, comme Samuel Doe, comme tous les dictateurs », a expliqué Ousmane Sonko.

Le leader de Pastef a fait cette révélation à l’occasion du meeting organisé par le Parti de l’Unité et du Rassemblement.

Djibril DEME

Please follow and like us:
Pin Share
CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )
La une
Direct
Replay
Search
%d blogueurs aiment cette page :