Chambre criminelle : « Boy Djiné » veut faire comparaître un régisseur

Baye Modou Fall plus connu sous le nom de « Boy Djiné » et son complice Ass Malick Guissé ont fait face au juge de la chambre criminelle de Ziguinchor mercredi. Selon Libération qui donne l’information, la chambre a renvoyé l’affaire jusqu’à la prochaine session.

A la barre Boy Djiné a exigé la présence du régisseur de l’époque et de trois autres gardes pénitenciers. « J’exige la présence du régisseur de l’époque à la barre et de trois autres gardes pénitenciers pour que je puisse être jugé », a demandé « Boy Djiné ».

Le canard rapporte que si le procureur a suivi la chambre dans sa volonté de renvoyer l’affaire, tel n’est pas le cas pour le conseiller des deux mises en cause. Me Gaby Sow déclare « on n’identifie pas les personnes par témoignage. Les identifications doivent se faire à travers des actes civils, c’est-à-dire par la pièce d’identité ou par les empreintes. Ce n’est pas quelqu’un qui va venir pour dire qu’en 2008, j’étais là. Ce n’est pas possible. Aujourd’hui, rien ne peut justifier qu’ils soient restés 14 ans pour traiter ce dossier. Mieux personne n’a été convoqué et entendu. C’est seulement « Boy Djiné » qui a été une seule fois entendu puis c’est terminé. C’est pourquoi, j’estime qu’il y a une faute de gestion dans la procédure. Le tribunal doit dès lors laisser partir mes clients ( Baye Modou Fall et Ass M. Guissé) ». On ne peut pas venir 14 ans après pour nous dire que ce n’est pas complet alors c’est le parquet même qui a enrôlé le dossier » a plaidé le bâtonnier.

Pour rappel, les deux accusés devaient répondre aux délits « d’association de malfaiteurs, vol en réunion avec violences et port d’armes et aussi usage de fausse plaque d’immatriculation ». Des faits qui remontent en 2018 à Ziguinchor.

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )
La une
Direct
Replay
Search