Conseil des médias : La CAP déterminée à poursuivre le combat pour la libération de Pape Alé Niang

Les journalistes et les représentants de la Société civile ont répondu massivement à l’appel de la Coordination des associations de presse (CAP) à la Maison de la presse pour exiger la libération de Pape Alé Niang. Mamadou Thior, président du Conseil d’observation des règles d’éthique et de déontologie (CORED) et membre de la CAP, a déploré l’absence de liberté de la presse au Sénégal. La CAP n’exclut aucune forme de lutte et se dit déterminé à poursuivre le combat pour obtenir gain de cause.

« La liberté de la presse et d’expression est fortement chahutée en ce moment au Sénégal et on doit le dénoncer. L’arrestation de notre confrère renseigne un peu sur l’état de recul des libertés. Au-delà de sa personne, il y a d’autres qui sont détenus parce que simplement, qu’ils ont exprimé des opinions. Je pense que dans un pays si les gens ne sont pas en mesure de dire ce qu’ils pensent, c’est extrêmement grave. Il faut que nous nous battions pour sortir Pape Alé Niang et après les autres », a dit Mamadou Thior, membre de la CAP.

Les acteurs des médias sont déterminés à poursuivre le combat pour obtenir la libération de Pape Alé Niang.

« Pape Alé a été arrêté parce qu’il faisait son travail. Depuis deux mois, nous nous sommes mobilisés, nous ne lâcherons rien. Comme en face, ils sont aussi déterminés à casser du Pape Alé Niang. Nous sommes déterminés à le sortir de là où il est et nous n’excluons aucune forme de lutte. Parce qu’aujourd’hui comme de leur côté, c’est de la détermination totale, ils sont prêts à tout. Nous aussi, nous sommes prêts à tout pour obtenir gain de cause », a confié Mamadou Thior.

Please follow and like us:
Pin Share
CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )
La une
Direct
Replay
Search